ToutPourSortir.fr
Pas encore inscrit ?

ToutPourSortir.fr est un site pour sortir et se faire des amis...

Inscris-toi en 2 minutes, c'est gratuit !

Et rejoins des milliers de membres qui n'attendent que toi pour partager toujours plus de sorties...

Déjà un compte ? Connecte-toi !

Joyeux anniversaire !

Nouveaux membres

Visite du chateau Ker-Stears

Visite du chateau Ker-Stears

Invite tes amis à sortir avec toi !
Organisateur
Bettybrest
Téléphone
NC
Ville
Brest (29200)
Date de la sortie
dimanche 22 septembre 2019
Heure de début
Heure de fin

Connecte-toi pour connaître le point de rendez-vous précis de cette sortie


Pas encore membre ?

Inscris-toi en 2 minutes, c'est gratuit !

Sortie gratuite
Enfants acceptés

Dimanche 22 septembre de 9h à 17h

*************************************

 

chacun s'y rend à l'heure qui lui convient selon ses prévisions de visite du patrimoine

(j'y serai pour 10 h)

 

Ker-Stears. L'hospitalité de la comtesse

Le Télégramme Publié le 11 août 2014 

 

La comtesse avait hérité du château de Ker-Stears (aujourd'hui Fénelon) de son... La comtesse avait hérité du château de Ker-Stears(aujourd'hui Fénelon) de son premier mari..

Durant la guerre 14-18, la comtesse de Rodellec du Portzic, du château

de Ker-Stears (Fénelon), avait ouvert les portes de son domaine aux blessés et contribué aux bonnes oeuvres.

Le destin de la comtesse de Rodellec du Portzic, née Béatrice Charlotte Antoinette Denis de Kérédern de Trobriand, aura marqué, à sa façon,l
'histoire brestoise. Peu avant le tumulte de la guerre 14-18,
une étrange affaire l'avait propulsée sur le devant de la scène
aristocratique française. Le 2 août 1906, suite à une réception
dans son château de Ker-Stears (aujourd'hui Fénelon),
hérité de son premier mari, une bague ornée d'un diamant,
estimée à plus de 50.000 francs, disparaît.

Scandale d'avant-guerre

« Le bijou aurait été retrouvé dans le tube de dentifrice d'un diplomate russe, une vingtaine de jours plus tard », explique Jeanne-Marie Louarn, professeur d'histoire-géographie depuis peu à la retraite et passionnée de l'histoire
de Ker-Stears. « Faute de preuve, le diplomate a été relâché...
mais a intenté un procès en diffamation à la comtesse et son époux ».
Les faits, qui ont inspiré Maurice Leblanc pour son « Arsène Lupin contre
Herlock Sholmès » (1908), sont longuement relatés dans la presse nationale.
« C'est sans doute pour s'échapper de ce scandale mondain, qui aura duré un certain temps, que la comtesse s'est ensuite réfugiée dans les bonnes oeuvres ».

Accueil des soldats étrangers

Fraîchement divorcée de son second mari, l'aristocrate franco-américaine décide, dès 1914, d'ouvrir les portes de sa somptueuse résidence aux réfugiés belges et envahis du Nord. Au fur et à mesure des débarquements de malades ou de demandeurs d'asile à Brest, elle recevait de nombreux officiers russes, serbes, portugais, anglais et américains, et leur proposait l'hospitalité durant le temps de leur convalescence.

Chevalier de la Légion d'honneur

« Elle fit également d'importants dons aux hôpitaux temporaires en formation », souligne Jeanne-Marie Louarn, qui possède une copie du dossier des actions de la comtesse certifiant son statut de chevalier de la Légion d'honneur (qui lui a été attribuée le 24 octobre 1930). Linge, literie, vaisselle et autres ustensiles pratiques furent ainsi distribués aux quatre coins de la ville. Par la suite, la comtesse s'occupera également d'envois considérables aux prisonniers de guerre. Elle aurait reçu, du Front, des hôpitaux ou encore des prisons allemandes, « un grand nombre de lettres poignantes envoyées par des Poilus, ceux-là même qui avaient fait escale à Ker-Stears ».

Liste des inscrits 2 participants / 4 places restantes

Connecte-toi pour voir les inscrits !

Commentaires 0 commentaire

Connecte-toi pour voir les commentaires et participer à la discussion...
Vous aimez ? Partagez !

Chargement en cours...
Chargement en cours...
Chargement en cours...

Copyright 2013-2019 ToutPourSortir.fr Page générée en 0.2807 sec